Commentaire composé : Encyclopédie de Diderot et d’Alembert : article « Réfugiés ».

Encyclopédie de Diderot et d’Alembert (1752 - 1772), Anonyme, article « Réfugiés ».

En 1685, Louis XIV révoqua l’Edit de Nantes qui avait rétabli la paix à la suite des guerres de religion du XVIe siècle. Les Encyclopédistes n’ont cessé de dénoncer cette révocation et les conséquences très négatives qu’elle eut pour la France.

RÉFUGIÉS, (Hist. mod. politiq.2) C’est ainsi que l’on nomme les protestants français que la révocation de l’édit de Nantes a forcés de sortir de France, et de chercher un asile dans les pays étrangers, afin de se soustraire aux persécutions qu’un zèle aveugle et inconsidéré leur faisait éprouver dans leur patrie. Depuis ce temps, la France s’est vue privée d’un grand nombre de citoyens qui ont porté à ses ennemis des arts, des talents, et des ressources dont ils ont souvent usé contre elle. Il n’est point de bon Français qui ne gémisse
depuis longtemps de la plaie profonde causée au royaume par la perte de tant de sujets utiles. Cependant, à la honte de notre siècle, il s’est trouvé de nos jours des hommes assez aveugles ou assez impudents pour justifier aux yeux de la politique et de la raison, la plus funeste démarche qu’ait jamais pu entreprendre le conseil d’un souverain. Louis XIV, en persécutant les protestants, a privé son royaume de près d’un million
d’hommes industrieux qu’il a sacrifiés aux vues intéressées et ambitieuses de quelques mauvais citoyens, qui sont les ennemis de toute liberté de penser, parce qu’ils ne peuvent régner qu’à l’ombre de l’ignorance. L’esprit persécuteur devrait être réprimé par tout gouvernement éclairé : si l’on punissait les perturbateurs qui veulent sans cesse troubler les consciences de leurs concitoyens lorsqu’ils diffèrent dans leurs opinions, on verrait toutes les sectes3 vivre dans une parfaite harmonie, et fournir à l’envi des citoyens utiles à la patrie, et fidèles à leur prince. Quelle idée prendre de l’humanité et de la religion des partisans de l’intolérance ? Ceux qui croient que la violence peut ébranler la foi des autres, donnent une opinion bien méprisable de leurs sentiments et de leur propre constance.

Commentaire de texte :

Introduction :

L’esprit des Lumières. XVIII° siècle (celui de la diffusion des idées, du culte de la raison et du savoir). Comment mieux définir l’esprit encyclopédique qui anime Diderot et les cent soixante collaborateurs de cette somme monumentale qu’en disant qu’ils étaient par le désir, éloignant Dieu, de placer l’homme au centre de toutes les sciences et de toutes les préoccupations.
Le texte représente bien les pensées et le rôle d’un philosophe : ce dernier se donne pour mission d’éclairer la société, de combattre les injustices, de dénoncer l’intolérance et les absurdités. «Réfugiés», article de l’Encyclopédie, appartient au groupement de textes, Lutte contre les préjugés (opinions préconçues) au XVIII° siècle. L'article dont l'auteur demeure anonyme tend à définir la notion de réfugiés à partir d'un exemple marquant dans la société française. Il a pour thème la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV et l’exil qui a suivi pour de nombreux protestants.
Cet article aurait dû être informatif et objectif, mais il possède également une visée argumentative évidente cherchant à convaincre le lecteur. L'objectif est de faire changer les choses dans le pays sur un point bien précis : la révocation de l'édit de Nantes de 1685.

I Structure du texte
II Comment sont caractérisés les protestants?
III Remise en cose du pouvoir politique?

Pour accèder à ce contenu,
il vous faut 1 code(s) d'accès.

Pour savoir comment obtenir un code, cliquez sur le drapeau de votre pays :


Votre navigateur doit accepter les cookies
Cookies have to be enabled on your browser
Entrez le(s) code(s) d'accès