corrige

Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Autres textes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Gogol -Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco -Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine- Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal -Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle -Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

____________________________________________________________________________________________________

Commentaire composé : Pierre Michon : Rimbaud le fils

Texte étudié :

Pierre Michon, Rimbaud le fils, 1991.

[Romancier et critique contemporain, Pierre Michon s'est illustré en particulier dans le genre biographique.]

On dit qu'Arthur Rimbaud, dans ce combat où il luttait pied à pied avec la Carabosse1, car peut-être le clapet du cagibi intérieur n'était pas fermé complètement, fit des escapades pour la semer dans la campagne des Ardennes; que ses grands pas alors le portèrent dans des patelins formidables et mornes comme des coups de canon, des mouchoirs enfoncés dans la bouche, Warcq, Voncq, Warnécourt, Pussemange, Le Theux; qu'il avait faim de ces lieux, de ces mouchoirs, de ces coups de canon, et que les vers qu'il semait en chemin le disaient; qu'il avait les dents longues et trompait sa faim par des petits cailloux rythmés, ogre et petit Poucet, comme le veut sa légende. On dit qu'une plus longue fugue, un rêve, à la fin de l'été le porta en Belgique, vers Charleroi par des petits chemins avec des mûres sans doute, des moulins dans des arbres, des usines surgies au bout d'un champ d'avoine, et nous ne saurons jamais exactement où il passa, où son esprit jeune bondit sur tel quatrain aujourd'hui plus connu en ce monde que Charleroi, où le lacet de la grande godasse lui resta dans la main, sous la Grande Ourse, mais nous savons qu'au retour il s'arrêta à Douai, chez les tantes d'Izambard2, trois douces Parques3 au fond d'un grand jardin, couturières, chercheuses de poux4, et que ces jours dans un grand jardin à la fin de l'été furent les plus beaux de sa vie, peut-être les seuls. On dit aussi que dans ce jardin il fit ce poème que tout enfant connaît, où il appelle ses étoiles comme on siffle ses chiens, où il caresse la Grande Ourse et se couche près d'elle; et cette fin d'été ne fut que rythme, la plupart du temps à douze pieds, et lui, suspendu à la tringle5 dans le Septentrion6, mais en même temps les deux pieds sous la table dans l'auberge verte4, il faisait tenir tout cela à la fois sur la tringle, la jolie fille qui sert le Jambon, la tonnelle où on le mange et l'Étoile Polaire qui se lève au-dessus. Et c'est un pur bonheur.

1. la Carabosse : allusion à la mère d'A. Rimbaud.
2. Georges Izambard : professeur de rhétorique de Rimbaud, avec qui le poète noue une relation de confiance et d'amitié.
3. les trois Parques : figures mythologiques tenant en main le fil de la destinée humaine.
4. un poème de Rimbaud s'intitule « Au Cabaret-Ver! », un autre « Les Chercheuses de poux ».
5. tringle : image par laquelle P. Michon évoque l'alexandrin.
6. le Septentrion ; constellation qui indique le Nord.

 

Commentaire :

Si Pierre Michon est avant tout connu en tant que romancier, notamment pour Les Vies minuscules, il s’est également illustré dans le genre de la biographie. C’est ici la vie de Rimbaud qui prend place dans l’ouvrage intitulé Rimbaud le fils, publié en 1991. La vie de Rimbaud, rocambolesque et poétique par excellence, constitue un topos du genre autobiographique. L’originalité du travail de Pierre Michon est de faire déboucher la biographie sur un commentaire littéraire, et sur une réflexion sur sa propre activité critique.

La grande thèse de P. Michon dans ce parcours est que la poésie de Rimbaud est une « poésie de fils », c'est-à-dire une poésie écrite pour et contre sa mère, et dans un rapport compliqué au père. L’enjeu porte sur l’interprétation de ce rapport de Rimbaud à la poésie, rapport qui est de haine dévastatrice, un rapport « barbare » au monde et à la culture. Michon retravaille le mythe du poète Rimbaud que sa mère n’a pas laissé naître, et le texte se fermera sur ce mystère.

L’extrait proposé à l’étude évoque les escapades et autres fugues que Rimbaud enfant fit dans les environs de sa demeure de Charleville-Mézières. De ses excursions clandestines, Pierre Michon tire une des sources de la création poétique du futur poète. Il s’agira de voir en quoi dans ce texte une définition de la poésie rimbaldienne se développe en filigrane, derrière le parcours plus biographique de la vie d’Arthur Rimbaud. Nous verrons ainsi dans une première partie les procédés du genre biographique ; puis, dans une seconde partie la définition qui s’esquisse dans cet extrait de la poésie rimbaldienne ; enfin, dans une troisième partie, l’oscillation de l’œuvre entre travail de critique et travail d’écrivain.

L'accès au reste du commentaire littéraire est protégé par un code d'accès.

Pour l'obtenir, il vous suffit d'appeler le numéro de téléphone correspondant à votre pays et votre mot de passe vous sera dicté par un robot vocal. Veillez à bien noter quelque part votre numéro d'accès afin de ne pas l'oubier ! Entrez ensuite le code dans le champ en dessous des drapeaux puis cliquez sur "envoyer". Cet appel vous est facturé 1,68 euros. Le code est valable 2 fois !

Si vous rencontrez des problèmes, contactez-nous.

Pour avoir des accès gratuits envoyez nous vos devoirs ! Plus d'informations



Autres Pays
&

Ce fichier contient un commentaire composé avec introduction, conclusion et transitions rédigées. (5 pages word)


Attention : Le site Lescorriges.com propose des documents qui peuvent vous servir de base ou de modèle dans vos travaux scolaires. Il est vivement conseillé de ne pas les recopier mais seulement de s'en inspirer. Le webmaster de ce site ne saurait en aucun cas être responsable des notes ou des sanctions résultant de l'utilisation de la banque de données du site.

Les corrigés permettent, d'acquérir des méthodes de rédaction, et de prendre conscience des attentes du correcteur mais ils ne sont pas forcément une aide à long terme. N'oubliez pas que l'objectif est d'arriver à construire un devoir pour le jour du baccalauréat. Vous n'aurez plus internet sous la main. Il faut donc que la consultation des corrigés vous aide à vous préparer à cette épreuve. Cela ne doit pas être une solution de facilité. Je vous suggère donc de n'avoir recours à ces corrigés qu'après avoir fait l'effort de construire votre propre réflexion. Et si le corrigé qui est proposé ne va pas dans le sens de ce que vous avez fait n'en déduisez pas automatiquement que votre travail n'est pas correct. Au contraire, c'est l'occasion de réfléchir aux choix qui ont été faits par le correcteur et à vos propres choix. Vous pouvez en discuter avec votre professeur. Enfin, n'attendez pas que votre prof vous fasse tout le travail. Rappelez-vous qu'il peut y avoir de bons devoirs très différents entre eux.


© Lescorriges.com - Tous droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, et les fiches hébergées sur le site sont la propriété de lescorriges.com