Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco - Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine - Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal - Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle - Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

Bateau ivre de Rimbaud (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Rimbaud

Titre : Bateau ivre

Époque : 19 ième

Commentaire de francais : Fiche de révision


La Poésie


"Bateau ivre" (été 1871)
Les Poésies
Arthur RIMBAUD

INTRODUCTION

Contexte
Rimbaud écrit ce poème alors qu'il va vivre définitivement à Paris, il va y être accueillit par Verlaine. Rimbaud veut se faire connaître des poètes parisiens.

Forme
Poème très long de 25 strophes, quatrains, rimes croisées.
On peut divisé ce poème en 4 parties:
1)Les 7 premières §: la libération progressif du bateau
2)§ 8 à 17: expérience de la course (navale), pas de destination
3)§ 18 à 25: la désillusion:
-18 à 21: prise de conscience de le désillusion
-21 à 25: désillusion finale

(Le) Bateau ivre
Rimbaud ne désirait pas l'article, "le" est un déterminant or R voulait garder la généralisation, de plus c un bateau ki n'existe pa

Ce poème peu fair office de suite au "poètes de sept ans", application de l'art poétique (c.f. lettre à Paul Demeny)
Bateau: métaphore de la fuite, du voyage
Ivre: ivresse, sens large: "état d'une personne en proie à une très forte émotion". Elle peut être la conséquence du "lent dérèglement de tous les sens" ou être une référence à Baudelaire qui écrit dans le Spleen de Paris en 1869: "Il faut être toujours ivre. Tout est là. C'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve, mais de quoi? De vin, de poésie, de vertu, à votre guise mais enivrez vous!
I)Ivresse, exaltation
II)Déception, désillusion, tristesse


I)L'ivresse

L'énonciation
Situation d'énonciation, l'auteur intervient-il?
1ère pers sing: implication de l'auteur
qui est ce "je"?
"je" est le bateau, l'auteur, et Rimbaud
"je" est souvent sujet de verbes d'action (v1:"descendais", v11:couru)
ds la 2ème partie: "je" au début de chaque strophes (v29,33,37,41,45)
Ce poème est donc la transcription d'une expérience (=pratique personnel de quelque chose)

1)La liberté
Cette expérience est caractérisée par la liberté, cette liberté a été lonten attendu et espéré
a)
v1,2:surprise: "comme(…) (soudain) je ne me sentie plus guidé par les haleurs"
fleuve: cours d'eau ayant un itinéraire immuable et impassible (aucune réaction)
hâler par des chevaux de traits, les chevaux sont sur les rives et tirent les bateaux
Libération dès le premier vers
V8:"les fleuves m'ont laissés descendre où je voulais"
Accélération du rythme
V9:le bateau par en haute mer
Enjambement de "je courrus",v11
Course d'un bateau: intégralité de son itinéraire
M^m dans la tempête le bateau est a l'aise, v13
Eveil maritime:1ère expérience tt a fait accepté par la mer
b)
cette libération se fait avec une certaine violence
v3,4:"des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles/ Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs"
liberté au prix d'une certaine violence
"les": les haleurs
"poteaux de couleurs": un totem
la presse, la littérature étaient nourries par la guerre de Cessession à cette époque.
v2 ":" valeur explicative

2)Un sentiment profond de bien-être
v5: ce bateau ce moque éperdument de son équipage et de sa cargaison (v6)
v8: liberté
aisance, accord avec les éléments (quels qu'ils soient)
v9:"clapotement furieux" oxymore
v13-16: la mer est habituellement menaçante et est vue de façon pacifique m^m qd el s'emballe
v13: la tempête protège cette entreprise maritime/ poétique
v14: le "bouchon" est insubmersible
v13 "éveil": nouvelle/ autre vie
v11: "péninsules démarrées", elles lâchent les amarres
v12:"tohu-bohu triomphants" cris de joie accompagnant le départ du bateau
v17:"plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures" (pomme acide: agréable)
v18:"l'eau verte pénétra ma coque de sapin" intimité entre l'élément et le bateau
la mer purifie ce bateau errant (v19,20), purifie ce poète (dans son entreprise) de tout ce que la société peut lui imposer
v20: "dispersant gouvernail et grappin"
ce bateau ne sait absolument pas ou il av pareil au poète lorsqu'il se fait voyant (rejet)
gouvernail: direction
grappin: indispensable pour s'arrêter en cas de tempête
"inné fable torture" (lettre du voyant)


II)La désillusion

Sentiment commence au vers 69:"Or moi"
"moi": v69,71,74:"moi qui"

prise de conscience de la désillusion
v85:contenu de la désillusion
marquée par le retour a la réalité
v23:"Mais vrai, j'ai trop pleuré!"
champ lexical de la déception: "aubes sont navrantes", "acre amour", "atrices"
images fortes: "aubes navrantes" oppose "éveil maritime"
v91:"torpeurs enivrantes"
v92:"Ô que ma quille éclate", volonté d'arrêter le voyage
"ô que j'aille à la mer": naufrage
espoir, volonté d'anéantissement
rétrécissement de l'espace
v93,94:"une flache (flaque) noire et froide"

Résignation
Marque de la négation: "ne plus"
v97: "je ne puis plus" est reprise par "ni"v99, v100
tout ce que le bateau pouvait faire lui est désormais impossible
flammes: autre sens du mot drapeau
ponton: bateau utilisé comme prison
le bateau ivre était capable de profiter de sa liberté malgré le manque de place, plus d'abstraction
la réalité s'impose à lui "enfant", "papillon de mai": symboles positifs

Optimisme
cette expérience est terminée mais s'est réellement passée
v85: retour des illusions, des visions, "cieux délirants", "archipels sidéraux"
v87,88:sujet:vigueure: avenir du progrès, le poète voit plus loin que le commun des mortels


CONCLUSION
on retrouve les trois principes de la poésie rimbaldienne
résignation du bateau comme Rimbaud renoncera 4 ans plus tard à la poésie, "j'ai vu".
+ éléments de l'intro si on veut

Accéder au commentaire de texte : Commentaire : Rimbaud : Bateau ivre

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : 10



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales