Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco - Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine - Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal - Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle - Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

incipit de Maupassant (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Maupassant

Titre : incipit

Époque : 19 ième

Oeuvre dont est tiré le titre : Bel ami

Maupassant, Bel-Ami, Incipit

Axe de lecture : Un portrait en action
I- Physique
II- Psychologique
III- En action

I) Un homme beau, élégant, fier de l’être
a. la taille : haut, domine les autres (4, 34)
b. les moustaches : soignées, associées au plaisir (mousse, 36) et à l’élégance (4, 35)
c. les cheveux : blonds, frisés, coiffés à la mode des mauvais quartiers (35, 38)
d. les yeux et le regard : bleus, clairvoyants (intelligence) 37 et cruels (coups d’épervier)
e. les vêtements : à la mode, mais pauvreté visible (29, 33) par l’usure. Militaire.
f. l’impression générale : séduction face à un bel homme ; malaise face à un homme brutal. Suspicion quant à son aisance financière et à ses goûts : ce personnage cache ce qu’il est en réalité.
II) Un comportement révélateur de sa psychologie
a. Le personnage pose : décomposition du mouvement en rythme ternaire avec trois verbes d’actions dans des morceaux de phrases de plus en plus longs (l.4)
b. Il juge les clientes, les autres : focalisation interne qui montre l’intérêt du personnage pour les clientes. Combien gagnent-elles ? Sont-elles libres ? La terrasse propose un échantillon des femmes à ne pas séduire (3 ouvrières, 1 maîtresse de musique négligée, deux bourgeoises, mariées mais peu dépensières : mangent, avec leur mari, dans une « gargote à prix fixe »
c. Il a un instinct de chasseur, agressif, violent : comparaison ligne 6,7. Il est en situation de défi et de quête : l.26 adverbe + violence du champ lexical qui suit : « heurtant », « poussant », « se déranger », « soldat » - Nombreuses allusions à sa situation d’ancien militaire, brusque, hussard tombé de cheval… Défie « les passants, les maisons, la ville entière » dans une gradation qui nous montre jusqu’où porte son regard de promeneur. Ici, Georges Duroy est Rastignac, le héros du Père Goriot de Balzac, s’exclamant : « A nous deux, Paris ! »
III) Un personnage mobile, en action :
Le narrateur suit la progression dans l’espace : de l’intérieur du restaurant à la terrasse, de la terrasse au trottoir, du trottoir à la rue N.D de Lorette puis la promenade sur les boulevards : le champ lexical du lieu montre un héros qui bouge, qui ne se contente pas de penser, qui ne contemple pas mais qui observe et qui agit.
Les pensées du personnage sont, elles aussi, en mouvement : elles glissent des femmes présentes, jaugées, à la somme d’argent nécessaire pour terminer le mois, passent par la tenue vestimentaire et le maintien (suis-je beau ? ) pour se porter enfin sur les passants, qu’il faudra dominer des épaules et bousculer pour se frayer un chemin jusqu’à la réussite.
=> Un héros instable, opportuniste, sans préoccupation profonde.

Conclusion :
Incipit très révélateur de l’avenir du héros : Nous le découvrons qui masque ses manques et sa pauvreté sous des apparence, qui essaie de trouver de l’argent pour s’en sortir, qui va bousculer les autres et utiliser les femmes pour arriver à ses fins.
Les points de vue multiples (focalisation externe des premières lignes, interne quand Duroy observe les femmes et les juge, focalisation zéro quand le narrateur nous apprend son passé et ses ambitions futures) nous poussent à imaginer un personnage complexe, et de réserver notre jugement. Cet incipit ne peut que piquer notre curiosité. Comment s’en sortira-t-il ? Est-il un bon, un méchant ?

Accéder au commentaire de texte : Commentaire : Maupassant : incipit

2e proposition de corrigé : 2e commentaire : Maupassant : incipit

3e proposition de corrigé : 3e commentaire : Maupassant : incipit

Extrait étudié :

Du début à « …des lois sereines de la vie »

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : Pas de note attribuée pour le moment



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales