Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco - Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine - Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal - Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle - Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

Acte V scène 5 de Corneille (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Corneille

Titre : Acte V scène 5

Époque : 17 ième

Oeuvre dont est tiré le titre : L'Illusion comique

Accéder au commentaire de texte : Commentaire : Corneille : Acte V scène 5

Extrait étudié :

Corneille .. Final de "l’Illusion Comique" ..


Introduction :

L’extrait consistue le final d’une des pièces de théâtre de CORNEILLE qu’il a qualifié d’"étrange monstre". Cette pièce montre un mage qui lui même va montrer une pièce au personnage principal qui représente la vie du fils de ce personnage (Pridamant) L’extrait de cette pièce est la Scène 5 Acte 5 où tout doit se dénouer.

I. le monde est une sorte de théâtre, la vie n’est qu’illusion

A. la vie est un théâtre

Scène montrant des funérailles => " voyez ", il fait alors lever une toile où l’on voit évoluer les personnages de la pièce qui a été jouée => c’est la vie.

Alcandre explique (vers 37 à 40), montre qu’il a montré Clindor à son père => résume tout ce qu’a vu Pridamant avant => la vie est vue comme un théâtre où l’amitié se joue comme tout le reste.

tout humain ds la société joue un rôle => spectateur de cette vie : Pridamant, qui est lui même sur scène

=> mise en abîme, on assiste au théâtre dans le théâtre

B. le théâtre dans le théâtre

la vie de Clindor est vue dès l’Acte 2 scène2, mais à l’intérieur de cette vie, Clindor et d’autres personnages ont donné 1 spectacle => tragédie qui est nommée vers 45 et joué ds les scènes 23-4 de l’Acte 5 (Clindor est infidèle à sa jeune épouse qui est jouée par Isabelle , sa compagne ds la vie réelle et il en meurt.). Ds la vie réelle jouée auparavant, Clindor n’est pas fidèle puisqu’il a tenté de séduire Lise => résumé ds l’acte 1 et du vers 29 à 32 et du vers 34 à 36 où ils revivent.

le rideau=> marque la frontière entre la vie et l’illusion, symbole entre le rêve et la réalité, cache et révèle, représente le seuil d’incertitude sur lequel se base le baroque

Ce vertige existentiel se révèle comme un puissant ressort comique, en mettant l’accent sur les turbulences de la vie humaine.

II. les turbulences de la vie

A. les vicissitudes de la vie

passage fonctionnant sur système de quiproquos => 2 principes essentiels : la vie est changeante ; et la vie est une succession d’événements incontrôlables qui ne dépendent pas de la vie de celui qui les vit.

tragique car l’humain est comme gouverné par une autorité qu’il ne connaît pas => " funérailles " " assassinat " " poursuite d’un prévôt " " besoin d’argent "

comique car l’homme est gouverné de façon comique => mort comptant l’argent " chez les morts compte t’on de l’argent ? "

=> comique fondé sur les situations , sur le fait que les sens sont trompeurs.

B. les sens trompeurs, illusion des sens

ressort du comique => Pridamant => rupture de registre par les sens trompés de Pridamant.

Comique tourne à l’ironie qd Alcandre semble se joindre au désespoir de Pridamant (vers 19 à 22)=> il connaît la vérité mais utilise 3 impératifs successifs " suivez " " épargnez " " "laissez " s’adressant à Pridamant et laissant penser qu’il entre ds la croyance de Pridamant => il ne dément rien de ce que croit Pridamant

il annonce les funérailles de Clindor et ne dit rien de ce qu’il pense => trivialité de la scène qui apparaît après les didascalies => fait comprendre l’ironie d’Alcandre aux spectateurs et trouble Pridamant => pris d’un "vertige"

on quitte le lyrisme de la 1ère réplique de Pridamant avec des lamentations, des accents pathétiques, pour ariver à des exclamations de joie et d’incompréhension (vers 25-26).

è le but de ces jeux de miroir est certainement de faire réfléchir le spectateur au pouvoir du théâtre.

III. apologie du théâtre

Alcandre utilise une argumentation

A. le théâtre est 1 métier

" noble métier " oxymore=> un métier est presque toujours noble. Le théâtre demande du travail, de l’application, donne du plaisir " ravissent " (vers 48), fait vivre et mérite d’être respecté car il détient un pouvoir important

B. le pouvoir du théâtre

Alcandre est à la fois le metteur en scène et le dramaturge, il est annoncé au début de la pièce comme celui qui connaît l’avenir et les choses passées. Il est vu comme celui qui fait le bien " quiconque le consulte en sort l’âme contente " mais il a été trop crédule puisque pridamant n’a pas le recul nécessaire => il a toujours cru que le théâtre était réalité

pour Clindor, le théâtre est très utile, comme il joue différents personnages, il peut laisser libre court à ses penchants infidèles=> on peut supposer qu’il sera tenté de le faire ds la vie réelle puisque cela est naturel.

Alcandre est aussi une sorte de magicien, comme le dramaturge et le metteur en scène " charme ". le magicien gage et défait l’illusion et a réussi à transformer le spectacle en 1 allégorie de la vie. Il compose 1 illusion pour mieux la dénoncer comme telle au final. La vue des malheurs fictifs de Clindor ont révélés ds Pridamant l’amour vrai d’1 père pour son fils.

Le théâtre permet de savoir mieux tromper le spectateur pour mieux lui ouvrir les yeux => fonction didactique tout en distrayant

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : Pas de note attribuée pour le moment



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales