Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco - Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine - Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal - Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle - Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

acte I scène 5 de Rostand (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Rostand

Titre : acte I scène 5

Époque : 19 ième

Oeuvre dont est tiré le titre : Cyrano de Bergerac

Accéder au commentaire de texte : Commentaire : Rostand : acte I scène 5

Extrait étudié :

Rostand : Cyrano de Bergerac : acte I scène 5 :

LE BRET

(stupéfait)
Hein? Comment? Serait-il possible?. . .

CYRANO

(avec un rire amer)
Que j'aimasse?. . .
(Changeant de ton et gravement)
J'aime.

LE BRET


Et peut-on savoir? tu ne m'as jamais dit?. . .

CYRANO


Qui j'aime?. . .Réfléchis, voyons. Il m'interdit
Le rêve d'être aime même par une laide,
Ce nez qui d'un quart d'heure en tous lieux me précède;
Alors, moi, j'aime qui?. . .Mais cela va de soi!
J'aime--mais c'est force!--la plus belle qui soit!

LE BRET


La plus belle?. . .

CYRANO


Tout simplement, qui soit au monde!
La plus brillante, la plus fine,
(Avec accablement)
la plus blonde!

LE BRET


Eh! mon Dieu, quelle est donc cette femme?. . .

CYRANO


Un danger
Mortel sans le vouloir, exquis sans y songer,
Un piège de nature, une rose muscade
Dans laquelle l'amour se tient en embuscade!
Qui connaît son sourire a connu le parfait.
Elle fait de la grâce avec rien, elle fait
Tenir tout le divin dans un geste quelconque,
Et tu ne saurais pas, Venus, monter en conque,
Ni toi, Diane, marcher dans les grands bois fleuris,
Comme elle monte en chaise et marche dans Paris!. . .

LE BRET


Sapristi! je comprends. C'est clair!

CYRANO


C'est diaphane.

LE BRET


Magdeleine Robin, ta cousine?

CYRANO


Oui,--Roxane.

LE BRET


Eh bien, mais c'est au mieux! Tu l'aimes? Dis-le-lui!
Tu t'es couvert de gloire a ses yeux aujourd'hui!

CYRANO


Regarde-moi, mon cher, et dis quelle espérance
Pourrait bien me laisser cette protubérance!

Article ajouté le 06\10\2007 à 06:11:15

Article validé le 06\10\2007 à 06:20:28

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : Pas de note attribuée pour le moment



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales