Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Etude de l'oeuvre de Gide (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Gide

Titre : Etude de l'oeuvre

Époque : 19 ième

Oeuvre dont est tiré le titre : La porte etroite

Accéder au corrigé

Extrait étudié :

“LA PORTE ETROITE”



Ne’ à Paris en 1869,Andre’ GIDE grandit dans une atmosphère de protestantisme assez rigide qui orientera toute son existence en le poussant à la révolte contre la morale et les habitudes bourgeoises dont s’accommode mal sa nature complèxe.Sa vie privée est étroitement liée à son oeuvre.Dans cette oeuvre,Gide raconte la vie de son enfance protestante et de son adolescence mystique.

“L’IMMORALISTE” et “LA PORTE ETROITE” sont les deux côtés différents de Gide.Le premier correspond à sa découverte du plaisir du corps et le second montre sa tendance puritanisme,aussi rappelled en certains points l’histoire du couple qu’il forme avec Madeleine.Ces deux oeuvres couvrent une période revolutioonaire de la vie d’Andre’ Gide.En effet,cette oeuvre est la critique d’une certaine tendance mystique et l’inquitude mystique de sa jeunesse jouant ainsi un role dominant dans ce livre.

Les différents thèmes de ce roman sont le sacrifice,l’adultère,le protestantisme et le puritansme ainsi que leur influence sur la vie des deux protagonists.Nous voudrions étudier les thèmes qui existent dans ce livre et la psychologie des personages tout en considérant les éléments autobiographiques et le rôle de la fiction.


Jérôme et Alissa,les deux principaux personages du livre constitue’ par les souvenirs de Jérôme qui parle à la première personne et par le journal d’Alissa cite’ par Jerome,sont cousins germains.Jérôme tombe amoureux d’elle.Il est veule,indecis,passif,un peu isole’ et sous la toutelle éducation puritaine et sévère recu par sa mère.Au cours du roman,sa psychologie est plane.Alissa l’aime aussi.Mais les divers facteurs poussent Alissa vers le choix de la puritanisme,comme:l’inconduite de sa mère qu’elle ne peut pas pardonner,son attachement morbide à son père,son éducation puritaine et la décision de Jérôme pour passer par la porte étroite pousse davantage Alissa sur le chemin de la saintete’.Il ya une sorte de dualite’ dans la personnalite’ d’Aissa.Elle aime Jérôme,mais le repousse pour l’amour de Dieu.D’autre part comme lui,avait voulu être le premier à passer sur le chemin de la vertu,elle cherche à la dépasser.Elle pense qu’en choisissant la vie terrestre,elle sera éloignée de Dieu;tandis que selon Jérôme quand deux personnes aiment une seule divinite’,une seule chose ador]e,ils seront unifiés avec la chose adorée et par là unifiés l’un à l’autre.Ainsi la saintete’ et le bonheure sont devenu incompatibles pour cette mystique.Elle est le symbole de l'amour impossible.

La première partie de “LA PORE ETROITE” s’ouvre sur deux portes symboliques.L’une c’est la porte de la chmbre de Lucile BUCOLIN et celle d’Alissa.La chamber de la mère d’Alissa représente l’enfer et le pêché,particulièrement sa porte est ouverte comme la porte de l’enfer et chaque personne peut y entrer mais celle d’Aissa est fermée comme la porte du paradis que quiconque ne peut pas y entrer facilement.La chamber de Lucile a “une clareté joyeuse”par les bougies,cette dernière se fait souvenir du feu de l’enfer.La chamber d’Alissa est au troisième étage mais celle de sa mère est au seconde.Cela nous indique que l’enfer est plus rapproche’ que le paradis et en verite’ pour y arriver,il faut passer par un chemin long et pleine d’obstacles.

Alissa a une soeur,Elle sente que cette soeur plus jeune aime Jerome.Elle veut sacrifier.Elle met le sacrifice au-dessus du bonheur…Et cette idée s’implante dans son ame,la ravage,l’exalte,la denature.Juliette se sacrifice et épose un home qui la fait vivre résignée et Presque heureuse selon les lois ordinaires.

Les dernirères chapitres du roman sont composés par le journal d’Alissa.Ce communiqué à la fin du récit,non seulement complète,les letters de la jeune fille et explicite son comportement,mais il corrige l’interprétation de Jérôme.Ce qu’on apprend de son journal,malgré la ruse qu’elle a employée pour tromper Jérôme,elle demeure pleine de grace et d’amour pour lui.En d’autre termes à la dernière ligne du livre l’auteur a mis sous les yeux du lecteur le Coeur nu d’Alissa.d’autre part,son journal est le journal intime de la jeunesse de Gide.

Jérôme et Alissa sont l’incarnation des aspirations de Gide;mais une incarnation poussée jousqu’bout.Jérôme représente la faveur mystique de Gide dans sa jeunesse,mais c’est plutôt Alissa qui est la protagoniste de ce livre.Alissa est et n’est pas Madeleine,puis qu’elle incarnation aussi l’aspiration du Gide adolescent.Gide l’a crée,sous les traits de Madeleine,pour la rapprocher de son type idéale.De deux ans plus agée que lui,Madeleine etait précocement muri,sage:pour son jeune cousin,elle representait le royonnemnt d’un charme mystérieux.Gide verse donc en Alissa toutes les aspirations de sa jeunesse,il se confesse en elle et c’est pour quoi,si alissa ressemble àMadeleine,elle la dépasse,car elle veut entrainer Jérôme vers la sainteté en sacrifiant son amour terrestre.

Gide ressemble beaucaup à Jérôme.Comme Gide,il est eleve’ dans une ambiance morne,rigide et austère du protestantisme.Il à la sante’ fragile;aussi perd-il son père a l’age de 10-12 ans;aussi aime-il sa cousine et son ame.Jérôme a peu de camarades et n’aime pas les frequenter;mais aime beaucaup les voyagés.Juliette reflète exactement le caractère de Jeanne Rondaeux.Celle-ci comme Juliette est belle et pleine de la vie et joyeuse et souriante.Mais Jeanne n’avait jamais été amoureuse de Gide.

Le style de Gide dans ce roman est triste;un peu classique;sobre et depouille’.Dans cette oeuvre,il a expoité les divers intérêts:l’intérêt dramatique,morale ou didactique.On voit abondamment l’intérêt dramatique,en effet Gide pique la curiosite’ de son lecteur:”la chambre de ma tante d’ou jaillissent des voix”.Il dit deaucaup de chose en peu de mots.Dans ce livre,le narrateur est àla fois le protagoniste et l’auteur.

Gide ironise l’attitude d’Alissa et sa privation.Selon lui,il n’est pas nécéssaire de s’adonner la souffrance pour être digne de la félicite’ célèste.La bonheur célèste n’est pas dans le méprise du bonheur terrestre.

La saintete’ d’Alissa est vaine et inutile.Elle s’isole pour se donner à Dieu;mais au lieu de Dieu,c’est Jérôme qui hante toute sa pensée.

En somme,toutes les oeuvres d’André Gide,quelle que soit leur forme,présentent leur auteur sous les apparences les plus diverses et les plus contradictoires.Il propose toujours un de ses problèmes personnels dans ses oeuvres.C’est le point remarquable que pour chacun de ses livres,il se quitte pour être fidèle à son exigence profonde et à son conflit intérieur.Il est pour ainsi dire observateur,analyste,peintre de soi-même.

Url du fichier ajouté : Accéder au corrigé

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : Pas de note attribuée pour le moment



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales