Accueil | Francais | Philosophie | Histoire-géo | Commentaires philo | SES | Résumés d'oeuvres | Forum | Chances au bac

 


Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième


Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire

Les auteurs principaux :

Anouilh - Aubigné - Apollinaire - Aragon - Balzac - Baudelaire - Beaumarchais - Beckett - Bernanos - Brecht - Cadou - Camus - Céline - Cendrars - Chateaubriand - Claudel - Corbière - Cohen - Colette - Corneille - Desnos - Diderot - Du Bellay - Eluard - Fénelon - Flaubert - Fontenelle - Giono - Giraudoux - Hérédia - Hugo - Huysmans - Ionesco - Juliet - La Bruyère - Laclos - La Fayette - La Fontaine - Laforgue - Lamartine - Lesage - Mallarmé - Malraux - Marivaux - Marot - Maupassant - Mauriac - Michaux - Molière - Montesquieu - Musset - Nerval - Pascal - Ponge - Prévert - Prévost - Proust - Rabelais - Racine - Rimbaud - Ronsard - Rousseau - Roy - Saint-Amant - Sand - Sarraute - Sartre - Senghor - Shakespeare - Stendhal - Supervielle - Vallès - Verlaine - Vigny - Voltaire - Zola

acte II, scène 1 de Molière (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche)

Auteur : Molière

Titre : acte II, scène 1

Époque : 17 ième

Oeuvre dont est tiré le titre : Le misanthrope

moliere

Le misanthrope, acte II, scène 1

CÉLIMÈNE

Mais de tout l’univers vous devenez jaloux.

ALCESTE

C’est que tout l’univers est bien reçu de vous.

CÉLIMÈNE

C’est ce qui doit rasseoir votre âme effarouchée,
Puisque ma complaisance est sur tous épanchée ;
Et vous auriez plus lieu de vous en offenser,
Si vous me la voyiez sur un seul ramasser.

ALCESTE

Mais moi, que vous blâmez de trop de jalousie,

Qu’ai-je de plus qu’eux tous, Madame, je vous prie ?

CÉLIMÈNE

Le bonheur de savoir que vous êtes aimé.

ALCESTE

Et quel lieu de le croire a mon cœur enflammé ?

CÉLIMÈNE

Je pense qu’ayant pris le soin de vous le dire,
Un aveu de la sorte a de quoi vous suffire.

ALCESTE

Mais qui m’assurera que, dans le même instant,
Vous n’en disiez peut-être aux autres tout autant ?

CÉLIMÈNE

Certes, pour un amant, la fleurette est mignonne,
Et vous me traitez là de gentille personne.
Hé bien ! Pour vous ôter d’un semblable souci,
De tout ce que j’ai dit je me dédis ici,
Et rien ne saurait plus vous tromper que vous-même :
Soyez content.

ALCESTE

Morbleu ! faut-il que je vous aime ?
Ah ! que si de vos mains je rattrape mon cœur,

Je bénirai le Ciel de ce rare bonheur !
Je ne le cèle pas, je fais tout mon possible
À rompre de ce cœur l’attachement terrible ;
Mais mes plus grands efforts n’ont rien fait jusqu’ici,
Et c’est pour mes péchés que je vous aime ainsi.

CÉLIMÈNE

Il est vrai, votre ardeur est pour moi sans seconde.

ALCESTE

Oui, je puis là-dessus défier tout le monde.

Mon amour ne se peut concevoir, et jamais
Personne n’a, Madame, aimé comme je fais.

CÉLIMÈNE

En effet, la méthode en est toute nouvelle,
Car vous aimez les gens pour leur faire querelle ;
Ce n’est qu’en mots fâcheux qu’éclate votre ardeur,
Et l’on n’a vu jamais un amant si grondeur.

ALCESTE

Mais il ne tient qu’à vous que son chagrin ne passe.
À tous nos démêlés coupons chemin, de grâce,

Parlons à cœur ouvert, et voyons d’arrêter...

Analyse :

Le misantrope est une comédie écrite en 1666, à une période assez sombre pour Molière : cabale à propos de Tartuffe, maladie de Molière, brouille avec Racine.

La pièce est énigmatique : Alceste représente les idées de Molière, mais il est également ridicule.

Dans le premier acte, on apprend quel est le caractère d’Alceste et son dilemme : il aime Célimène qui ne peut se passer de la société mais lui-même ne peut supporter la vie en société. A l’acte II, c’est la première apparition de Célimène. La jalousie d’Alceste s’exerce d’abord contre Clitandre ; justification de Célimène : elle doit le ménager pour son procès.

Axe de l’explication : l’intérêt psychologique et scénique de l’expression de la jalousie.

I La jalousie : moteur des réactions d’Alceste.

Dès le début : généralisation abusive : un seul rival devient "tout l’univers" !

1 argumentation d’Alceste : elle se base sur les faits, sur le bon sens. Celle de Célimène se base sur des suppositions, des pensées. Alceste veut des certitudes tandis que Célimène reste dans le domaine de l’"aveu", des mots. Expression de deux caractères très différents.

2 Quand Célimène se trouve sans argument, elle retourne la situation : changement brutal de la scène : attaquée avant, elle devient attaquante et provoque Alceste qui est alors aux prises avec lui-même : il est à la fois ridicule et pathétique.

3 développement du thème de la passion amoureuse : dimension presque tragique : homme victime et tourmenté. Opposition avec le ton badin et ironique de Célimène qui s’appuie ici sur les résultats (attitude opposée à celle du début de la scène). Ton presque suppliant d’Alceste qui reconnaît sa défaite et la suprématie de Célimène et qui avoue ainsi sa propre faiblesse.

II la jalousie : intérêt scénique.

1 connaissance des personnages : Alceste s’épuise dans un véritable combat intérieur. Exagération dans l’emploi du vocabulaire tragique dans une situation qui ne l’est pas. Célimène est sûre d’elle : son arme favorite : l’ironie (trait de mondanité).

2 le comique : Alceste est trop coléreux pour être tragique ; oscillation perpétuelle entre ses contradictions.

Comique de situation : c’est l’homme qui est dominé.

Comique de jeu de scène : niveaux de langage et de compréhension différents ; outrance des personnages.

3 intérêt pour les scènes suivantes : scène théorique qui laisse présager des applications difficiles : que fera Alceste devant les autres ?

Conclusion : une scène d’interrogation, qui n’a pas le temps d’aboutir, faute d’autres personnages. La tonalité comique dépend essentiellement de l’intention du metteur en scène.

Accéder au commentaire de texte : Commentaire : Molière : acte II, scène 1

Ajouté par : admin

Les membres ont attribué la note suivante en moyenne : 8



Commentaires postés pour réagir à cet article :



Posté le 15/04/2006 à 20:45:22 par noelle :


Retour à l'accueil du site | Rechercher un article


© 2006-2011 Copyright www.lescorriges.com - Déclaration CNIL n°1164329 - Mentions-légales